Faire transférer son dossier d'étude médicale en Roumanie

Le transfert des études médicales d'un pays tiers en Roumanie ou le transfert des étudiants faisant les études médicales dans une faculté médicale étrangère (Algérie, Maroc, Tunisie, Nigeria ...) en Roumanie est faisable dans le cas des étudiants entre la deuxième année et l’avant dernière année de leurs études, à condition de faire les examens de différence ( par comparaison des programmes analytiques de votre université d'origine et de l'université où vous candidatez).

Voir les conditions d'admission.

Le délai pour le dépôt des demandes de transfère aux études médicales en Roumanie varie selon les universités. La date limite de dépôt de dossier diffère d'une université à l'autre. Certaines universités acceptent les dossiers de transferts jusqu'au mois de Juillet, d'autres, jusqu'au mois de Septembre. Il y a même celles où les dossiers doivent être déposés avant le mois d’août. Les résultats finaux seront confirmées en octobre après le dépôt des documents originaux. Il est a noté que pendant l'année universitaire les transferts ne sont pas acceptés.

Les étudiants qui sont inscrits suite à un transfert ont souvent des examens à soutenir pour certaines disciplines. Cela à cause des différences entre les programmes analytiques des universités d'origine et d'accueil. Ces étudiants ont l’obligation de soutenir et de passer les examens respectifs pendant la première année à partir du moment de l’inscription à la faculté est définitive.

Sur la base des programmes d’enseignement (les curricula, les programmes analytiques) et de la situation scolaire, sera établit :

Si l'étudiant ne passe pas tous ses examens de différence pendant la période fixée, il lui sera impossible de passer à l'année supérieur, il sera alors considéré comme redoublants.

L’université établit, pour toutes les catégories d’étudiants transférés, les taxes perçues en vue des examens de différence et des activités didactiques supplémentaires (cours, travaux pratiques, stages cliniques). Les études accomplies il y a plus de 6 ans ne bénéficient pas d’équivalence en Roumanie.

Conditions pour l’équivalence des études médicales en Roumanie

Le contenu des matières étudiées (attesté par le programme analytique) et la durée des matières étudiées (attestée par le Plan d’enseignement) doivent correspondre au moins à 75% avec le programme analytique et le plan d'enseignement de l’université de médecine d'accueil.

Pour le reste, il faut étudier chaque dossier au cas par cas.

Documents nécessaires pour l'équivalence des études médicales en Roumanie

  • - La preuve de scolarité avec les résultats des examens soutenus,
  • - Le plan d’enseignement,
  • - Le programme analytique de chaque matière pour laquelle l’équivalence est sollicitée,
  • - La note explicative officielle sur le système de notation appliqué dans l’unité d’enseignement où il a étudié, tout comme la correspondance de ce système avec celui d’ECTS,

Tous les documents pour solliciter l’équivalence des études peuvent être déposés une seule fois. Il n’est pas admis de compléter ultérieurement les dossiers.

Voir la liste des universités Roumaines.

 

Système européen de transfert et d'accumulation de crédits

Le Système européen de transfert et d’accumulation de crédits est un système de points développé par l'Union européenne qui a pour but de faciliter la lecture et la comparaison des programmes d'études des différents pays européens. Le sigle ECTS, abréviation du terme anglais European Credits Transfer System, est le terme le plus couramment employé pour des raisons pratiques.

Ce système permet d'attribuer des points à toutes les composantes d'un programme d'études en se fondant sur la charge de travail à réaliser par l'étudiant. Il offre ainsi une meilleure lisibilité européenne des programmes d'études nationaux, et constitue par ce moyen un outil, complémentaire au supplément au diplôme, facilitant la mobilité d'un pays à l'autre et d'un établissement à l'autre.

La règle de base de ce système de points étant « 1 an = 60 crédits » et « 1 crédit = 25 à 30 heures de travail », elle part donc du principe selon lequel toute année de formation demande globalement le même temps de travail, à 10 % près, quelle que soit la durée effective de l'année (25 semaines, 35 semaines, stages durant les vacances d'été, etc.) et le nombre d'heures d'enseignement dans la semaine (de 15 h à 30 h suivant le cursus).

Ce système de points n'est pas soumis à une accréditation ; par conséquent, toute institution d'enseignement supérieur peut attribuer des crédits sans contrôle de la qualité de l'enseignement. L'ECTS est donc avant tout un système de mesure quantitative, cependant limité par la règle « 1 an = 60 crédits », et non qualitative.

Certaines formations post-diplômantes, tel que le mastère spécialisé, dérogent à la règle des 60 crédits ECTS (un Mastère spécialisé correspond pour la CGE à 75 ECTS).

En Roumanie, comme dans de nombreux pays européens, année d'études est représenté par 60 crédits (30 crédits par semestre). L'ensemble des 6 ans d'étude de médecine représente, donc, 360 crédits. Les crédits ne sont accordés qu'aux étudiants qui ont complété l'ensemble de l'unité d'enseignement (participation aux cours, stages, travaux dirigés, devoirs à la maison ou sur place, évaluations périodiques, examens).

Pourquoi ECTS?

L'ECTS offre quelques opportunités importantes pour les étudiants:

  • - La mobilité en Europe y compris comme bénéficiaires des programmes Erasmus et Socrate
  • - La garantie de la reconnaissance intégrale des périodes d'étude dans les différentes universités européennes
  • - reconnaissance des diplômes dans toute l'Europe,
  • - une offre académique diverse, les étudiants pouvant choisir selon leurs besoins et selon leurs intérêts
  • - la possibilité de comparaison des offres académiques parmi les curriculums des universités.

Ainsi, les étudiants ayant commencé leur études de médecine dans d'autres pays et qui souhaitent faire le transfère en médecine dans une université roumaine, peuvent continuer leurs études médicales en Roumanie. Les matières déjà validées en l'université d'origine considérer comme acquises.

Notre objectif est une qualité de service irréprochable dans toutes nos démarches afin de vous satisfaire pleinement.

Accueil des étudiants en Roumanie

 

inscription

Démarches administratives, lettre d'acceptation, frais de scolarités, Aides et conseils...

Les étudiants désiant étudier en Roumanie peuvent s’inscrire directement aux universités en Roumanie. L’obtention de la lettre d'acceptation et le payement des frais de scolarité sont les conditions principales pour l’ obtention de visa d’études (pour les étudiants internationaux citoyens des pays tiers de l' UE, EEA, et de la Suisse).

La méthodologie de l’admission aux études en Roumanie est établie par les universités roumaines (modalité d’admission par examen écrit/oral ou sur sélection des dossiers, épreuves du concours, calendrier des sessions d’admission etc.) sous les auspices du Ministère de l'éducation.

Retour à la page d'accueil

Nos services

- Vous informer sur toutes les offres universitaires en Roumanie.
- Aide à l'obtention de la lettre d'acceptation délivrée par le Ministère de l'éducation national Roumanie, indispensable pour entreprendre des études en Roumanie.
- Assistance pour l'obtention du permis de séjour et la carte étudiante.
- Assistance pour touver un logement.

Nos services

- Assistance pour l'obtention du visa d'étude nécessaire pour étudier en Roumanie.
- Accueil à l'arrivée du future étudiant(e) en Roumanie.
- Assistance dans les démarches d'ouverture de compte bancaire.
- Présentation de la ville et de l'environnement local.


E-mail: contact@medecineroumanie.org